Index du Forum




 Index du ForumFAQMembresGroupesRechercherS’enregistrerSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion

Ecrire, écrire et toujours écrire.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> ░ ENTRE NOUS -> Faire des roulades
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laura96
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2013
Messages: 229
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 1 Mai - 14:58 (2013)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

Cela fait un petit moment qu'il n'y a rien de nouveau ici, mais j'ai lu vos textes et ils sont vraiment bien  smile et comme l'écriture est pour moi une passion, j'ai envie de vous faire partager un texte à moi que j'ai écrit récemment, alors le voici Smile

"Pourquoi l’amour fait-il si mal? Pourquoi quand je te vois et que je me dit que c’est impossible, que tu ne m’aimeras jamais ça doit me faire mal? Pourquoi être loin de toi me fais mal tout autant que d’être prêt de toi? Tout ce que je veux c’est du bonheur, juste un petit peu. Je veux que quand tu m’aperçois tu me souris avec un large sourire, que tu ne me quitte pas des yeux et que tu me fasse rire. Que tu vienne me retrouver sous ma fenêtre le soir pour me chanter une chanson et que tout le quartier te demande de te taire car tu chante comme une casserole mais on s’en ficherait car le monde autour de nous n’existerait plus une fois qu’on serait a deux. Je veux que lorsque tu me frôles la main c’est pour la prendre et non parce que tu passe a cotes de moi. Je veux que peut importe le temps, l’endroit et le moment tu m’embrasse juste parce que tu en as envie. Je voudrais pouvoir crier sur tout les toits que je t’aime et tu me répondrait que tu m’aime encore plus, ça deviendrait notre jeu favori : qui aime l’autre le plus.On pourrais se battre des heures ensemble pour savoir. On ne saurais plus passer une heure sans l’autre.
Malheureusement c’est comme ça je t’aime mais tu ne m’aime pas, je crierais bien que je t’aime sur tout les toits mais cela ne sert a rien quand on sait qu’il n’y aura pas de réponse. Et tu ne me regarde pas comme je le voudrais.Non c’est comme d’habitude un amour non partage qui fais mal.Un amour qu’on appelle Je t’aime, moi non plus. Un amour que certain privilégie connaissent, ceux qui apparemment ne sont pas assez bien que pour être aime. Et toutes ces personnes se posent la même question Pourquoi l’amour fait-il si mal?" 

_________________
"Oh c'est vraiment génial! J'adore! Surtout les chaussettes! Tu t'es inspiré de quels chaussettes"

28 novembre 2014 date tout simplement magique *_*
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Mai - 14:58 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ClaireS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2013
Messages: 124
Localisation: Aube

MessagePosté le: Ven 3 Mai - 14:01 (2013)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

Tres beau texte Laura, ces phrases me représentaient il y a un petit moment..   Very Happy Bravo !
_________________
Un artiste hors norme.. <3
29/12/12 Un spectacle magique.. <3
2712/13 Une rencontre, un de mes plus beaux souvenirs.. *__*
Revenir en haut
Laura96
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2013
Messages: 229
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 3 Mai - 14:36 (2013)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

merci bcp  smile ca me fait plaisir
_________________
"Oh c'est vraiment génial! J'adore! Surtout les chaussettes! Tu t'es inspiré de quels chaussettes"

28 novembre 2014 date tout simplement magique *_*
Revenir en haut
Chloé_
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 1 255
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Ven 3 Mai - 18:42 (2013)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

Très beau texte Laura !
_________________
Les moutons domineront ! ♥
Revenir en haut
laure21
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 933
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 26 Juil - 03:55 (2013)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

Bonsoir à toutes, l'inspiration m'est revenue cette nuit et j'ai donc décidé de me lancer dans un projet qui me tient à coeur depuis très longtemps : un recueil de nouvelles fantastiques. Pour celles qui ne seraient pas à jour là dessus, le fantastique ce n'est ni Narnia ni Harry Potter, c'est plutôt ce qu'on peut trouver chez Oscar Wilde ou chez Maupassant. Ce sont des nouvelles qui jouent sur la frontière entre le réel et l'irréel, sur des éléments inexplicables qui resteront inexpliqués, qui suscitent l'interrogation. 
Voilà donc le début de ma première nouvelle que je vais vous proposer en plusieurs fois ! Smile


"Il est ingrat" s'exclama t'elle. Oh oui ingrat, et bien plus que cela même. Tout avait pourtant bien commencé. Ce genre d'histoire ça commence toujours bien. C'est le calme qui justifie la tempête. Des amis communs, une grande soirée organisée, quelques mots échangés. Ils s'étaient tout de suite plu. Derrière les convenances et par un langage subtil ils avaient déjà convenu de se revoir.
Elle s'était préparée quelques jours plus tard à l'occasion du grand évènement. Le rendez-vous avait été fixé dans un café parisien. Tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Elle avait déjà tout prévu. Le café se prolongerait et il l'inviterait au restaurant. Elle le laisserait payer et négligeant le dessert ils se rendraient chez lui. Elle accepterait le dernier verre qu'il lui proposerait mais pas ce qui viendrait ensuite. Elle n'était pas comme ça. Se livrer si tôt n'était pas bon pour démarrer une relation.
Tout se passa comme prévu. Lorsqu'elle le quitta, il la retint par le poignet en lui demandant de se libérer deux jours plus tard. Il voulait déjà rattraper cette occasion manquée. Elle étouffa un rire et lui accorda cette faveur. Elle avait vu une considération nouvelle dans les yeux de celui qui une heure plus tôt pensait n'avoir aucun mal à la déshabiller. Elle connaissait les hommes, leurs principes et leur respect. Elle s'en amusait.
Deux jours passèrent. Le soir venu, Clara était prête. Jamais elle n'avait été aussi resplendissante. Un message de son futur amant l'avait avertie de se tenir prête pour 19h. Elle l'était. Bien entendu elle prévoyait un temps de retard. "La partie n'est pas gagnée pour toi mon cher ami !" chantonna t-elle.
Mais les minutes qui s'écoulèrent dans l'attente après 19h furent longues et pénibles. Les heures le furent encore plus. Car l'amant ne vint jamais.
Au bout d'un certain temps et après plusieurs verres de vin, ivre elle renonça. Ses paupières se firent lourdes et elle céda à la fatigue de l'alcool.
Le lendemain, alors que son cerveau s'évertuait à transformer le silence de son appartement en concert de hard rock elle se surprit à s'inquiéter. L'homme n'avait pas donné de nouvelles. Pas un seul message d'excuse, et encore moins d'appel. Elle ne le connaissait pas mais elle savait que comme elle il évoluait dans un univers galant très codé qui ne laissait pas la place à ce genre d'oublis.
Son égo lui interdit pourtant d'appeler pour avoir de ses nouvelles. Certes il lui était probablement arrivé quelque chose, mais au cas où cela ne serait pas grave elle ne pouvait pas prendre le risque de laisser paraître qu'elle était aussi soucieuse.
Elle laissa donc s'écouler la journée sans se préoccuper de ce qui avait pu advenir de son rendez-vous. Elle passa quelques appels professionnels, ignora ceux de ses amies curieuses qui tentaient d'obtenir les détails de la soirée de la veille et fit quelques achats en ligne.
Finalement, saisie par sa conscience vers 18h elle appela l'homme sur son téléphone portable. Plusieurs fois. Mais jamais il ne répondit.

 
 
Alors, elle se mit en quête du numéro fixe du l'individu. Mais seule la messagerie daigna lui répondre. Clara devint préoccupée. Elle décida alors, non sans quelques soupirs, à aller rendre visite à son ami. Mais personne ne décrocha l'interphone.
La jeune femme était désemparée. Elle si organisée, qui n'avait jamais pu supporter les imprévus, qui avait toujours su déduire avec talent le détail des évènements qui allaient ponctuer sa vie, se trouvait face à la surprise et à l'inconnu concernant l'homme avec qui elle avait pourtant planifié les deux prochains mois de relation.
Se ressaisissant, elle se dirigea alors vers le commissariat. Reçue par un agent elle commença alors à exposer les faits, mais alors l'homme l'interrompit.



"Effectivement, on nous a déjà signalé la disparition de cet homme ce matin. Je vais tout de même prendre votre déposition Madame."



Clara mentionna alors le rendez-vous qu'elle avait avec l'homme lorsqu'elle vit soudain l'agent face à elle esquisser un sourire.



"Il y a un problème ?" demanda t-elle, piquée par une telle réaction.



"Vous aviez donc rendez-vous avec cet homme là hier soir ?" lui demanda le policier, ignorant sa question.



"Oui, cela pose un problème ? Vous êtes étonné ? Qu'est-ce qui peut bien vous étonner à ce point ?" renchérit Clara très sèchement.



"Ne vous vexez pas Madame, je note juste dans le rapport que j'ai sous les yeux que la première personne qui a signalé la disparition de Monsieur ce matin avait également un rendez-vous avec lui hier soir."



"A vrai dire ce qui m'étonne encore plus c'est que l'autre jeune femme qui a signalé la disparition a le même nom et le même prénom que vous."
Clara ne comprenait absolument rien.




"Vous êtes certaine que ce n'est pas vous qui... Ah non toutes mes excuses, la personne dont je parle n'a pas la même adresse que vous !"




 
 


Dernière édition par laure21 le Sam 27 Juil - 12:54 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
mvll32
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 383
Localisation: Sud Ouest

MessagePosté le: Ven 26 Juil - 07:01 (2013)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

Joli plume Laure, j'aime beaucoup, vraiment!!! Déjà très envié de lire la suite... Bravo!!
_________________
On peut faire une photo, STP?
Oui, bien sûr (...) Attends, t'inquiète pas, je vais la prendre... 26/12/13
Revenir en haut
Laura96
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2013
Messages: 229
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 18:30 (2014)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

L'autre jour j'ai écrit un texte dont je suis plutôt fière et je voudrais vos avis ^^ 


"C'est donc ça quand on nous dit que le ciel nous tombe sur la tête? C'est donc ça cette sensation? Tout va bien et l'instant d'après vous recevez un coup de massue sur le crâne. Comme si elle attendais juste le moment où je me sentirais le plus épanoui pour me frapper, me détruire, mettre fin à mon bonheur, me piétiner le cœur et m'envoyer valser de sa vie. Je n'avais rien vu venir, nous semblions bien. Si les choses n'allait pas, j'aurais dut le voir. Elle a tellement bien caché les choses, la disparition progressive de son amour, son envie de me laisser sur le bord de la route de sa vie, son besoin de tout recommencer à zéro, avec un autre, une autre que moi. Ce mot, autres, il me fait mal. Pourquoi lui? Pourquoi pas moi? Il a quoi de plus? Au fond c'est peut-être pas lui qui est plus que quiconque, c'est moi qui doit avoir un problème, quelque chose qui ne va pas. Mais qu'ai-je fais de mal? J'ai pourtant tout fait pour qu'elle se sente bien. Je ne pense pas avoir été à quelconque moment ignoble ou invivable. Je suis resté moi. Pourtant... Je suis là, assis à terre au milieu de notre chambre...ma chambre à présent, à regarder notre...ma garde-robe, vidée de ses vêtements. Ce vide qui prouve son départ récent, qui le rend réel et non juste imagé. Mes larmes qui déferlent sur mes joues, inondant mes vêtements et le sol et brouillant ma vue. Ma bouche grimaçant de douleur et lâchant de temps à autre un hoquet de tristesse et de pleurs. Serrant dans ma main son foulard que j'ai voulu retenir pour l'empêcher de partir. Elle a tenté de le reprendre mais je le serrais la suppliant de rester. Elle a finit par abandonner, me le laissant et partant avec ses affaires. Je le tord dans mes mains en sanglotant, le portant à mon nez et humant son odeur autant que je le peux. Quand elle est rentré ce midi à la maison, je l'ai accueillie avec un magnifique sourire, heureux de la voir, n'imaginant pas un seul instant ce qu'elle comptait faire. J'ai voulu la prendre dans mes bras et l'embrasser mais elle m'a repoussé. Je l'ai regarder perplexe, ne comprenant pas. Elle gardait son regard désolé sur moi ne disant rien secouant simplement la tête. Je ne comprenais pas et ne concevait même pas l'idée du pourquoi de sa réaction. Elle m'a ensuite dit ces deux mots d'un ton neutre, sans nuance, sans désolation, sans regret, sans pitié, sans rien, comme si c'était une chose banal à dire et à faire. Mon cœur a bondit en les entendant et je me suis refusé l'idée. J'avais mal compris le sens, c'est ce que je me disais. Ce "je pars", il ne pouvait pas dire ça. "Comment ça? Tu pars où et tu reviens quand?" Je lui ai donc demandé. Je ne pouvais imaginer un départ définitif, sans retour. "Ludo" a-t-elle soupiré en détournant le regard. "Je pars pas pour une durée déterminé. Je pars d'ici...pour toujours, je reviens pas". Le sol a alors paru s'ouvrir sous mes pieds, me faisant faire une chute vertigineuse, comme depuis le haut du plus haut des immeuble. Tandis que mon cœur effectuait l'une des courses les plus rapide de l'histoire. J'ai ressentis des vertiges, m'appuyant contre le mur et tremblant de tout mon corps. Les larmes venant déjà frapper à la porte de sortie. "Pou...pourquoi?" Ai-je donc demandé, la voix éraillé, tremblotante et à peine audible. "J'ai rencontré quelqu'un". C'était ça son explication. Il y avait un autre, quelqu'un derrière tout ça qui jubile de ma tristesse avec celle que j'aime dans les bras. Je n'arrivais à rien ajouté, trop d'émotions négatives en moi et trop pensées qui se bousculent. Elle est ensuite partis dans la chambre faire ses valises. Tout a paru s'effondrer autour de moi, créant une sorte de trou noir dans mon appartement. J'avais envie de crier de tristesse et de douleur. J'en ai toujours envie d'ailleurs. Je ne vois pas ma vie sans elle, sans mon rayon de soleil à mes côtés pour me réchauffer les jours d'hiver. Tout va me manquer chez elle, son regard rieur, sa bouche fine, son sourire tordu, son nez fin, ses cheveux brun qui se rebellait chaque matin, ce rose qui s'emparait de ses joues dès qu'il faisait un peu plus froid, son corps entier que j'aime tant, ses baisés sur mes lèvres et dans le creux de mon cou, sa petite danse de la joie dès qu'elle me battait aux jeux vidéo, sa façon de danser avec la musique à fond quand elle passe l'aspirateur, son rire cristallin qui sonnait comme une douce mélodie à mes oreilles, ses envies de sucreries à trois heures du matin, sa façon de parler aux acteurs en regardant la télévision, cette manie qu'elle avait de coller ses pieds à mes jambes quand ils étaient froid, sa position de lecture dans le lit, les jambes le long du mur et le dos appuyé sur le matelas, ses pots de Nutella qu'elle achetais juste pour les manger à la petites cuillère, ses chaussettes avec des têtes de cochons avec les oreille et le nez qui ressortait qui étaient horribles mais qu'elle adorait porter, son sourire fière quand elle réussissait quelque chose et sa joie de vivre constante. Tout est partis avec elle aujourd'hui. Me laissant seul dans cet appartement remplis de souvenir et de tristesse. J'ai l'impression que je suis au fond du trou, je ne parviendrai jamais à ressortir. J'arrive pas à réaliser qu'il s'agit de la fin, notre fin. Le jour de notre rencontre nous nous sommes amusé à regarder le ciel, aujourd'hui il m'es tombé sur la tête. "


Bon, assez déprimant mais j'en suis fiere
_________________
"Oh c'est vraiment génial! J'adore! Surtout les chaussettes! Tu t'es inspiré de quels chaussettes"

28 novembre 2014 date tout simplement magique *_*
Revenir en haut
lilouche
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2013
Messages: 12
Localisation: france

MessagePosté le: Ven 14 Nov - 23:51 (2014)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire. Répondre en citant

révolution

Rêve de liberté et d’amour
Espoir d’égalité
Volonté d’un peuple
Oxygène d’un monde
Lumière de nos droits
Union d’une nation
Troubles d’une époque
Idées nouvelles
Origines républicaines
Naissance d’une déclaration
---
une amie a passée mon poème a louis et il m'a envoyé un poster dédicassé avec un petit mot pour me remercier !  
 
merci louis je  t'adore ! 

_________________
J'utilise un langage sms autorisé par l'admin (du à mon handicap - cf ma présentation)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:20 (2016)    Sujet du message: Ecrire, écrire et toujours écrire.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> ░ ENTRE NOUS -> Faire des roulades Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com